Accueil / Welcome

La Guilde
C'est quoi la GDD ?
La newsletter
Les listes HotDocs

La thèse
À savoir
Guide du doctorant
Propositions de thèse
Réflexions sur la thèse
Charte des thèses

Emploi
Accueil demandeurs
Accueil recruteurs
CVs en ligne : DocNet

Secteur académique
Monde socio-économique
Conseils pratiques

Liens utiles
Associations et syndicats
Textes législatifs
Sites et annuaires

© 1997-2005
Guilde des doctorants

 

ATTENTION ! Le site Web de la GDD n'est plus maintenu à jour depuis 2009 !


Guide du doctorant : mode d'emploi

Ce guide est le fruit du travail bénévole de doctorants et jeunes chercheurs. Tout comme le logiciel libre sur Internet, il a vocation à évoluer et se remettre à jour grâce à vos contributions. Si vous voulez participer, voici la description du mode de travail utilisé. Pour nous aider, pour faire une suggestion, ou si vous n'y trouvez pas une information que vous possedez et jugez utile, contactez : gdd-guide@jeunes-chercheurs.org.

Recherche dans le Guide: Match:

Guide du Doctorant : Accueil /  I - Avant /  II - Pendant /  III - Après / IV - Academia

next up previous contents
Next: Le dispositif réglementaire Up: Annexe - La notion Previous: Annexe - La notion   Contents


L'histoire du concept vue par la GDD

Soyons honnètes, les auteurs de ce Guide ne savent pas précisément comment à été inventé le concept de bilan de compétences. L'idée de faire le point non pas seulement du cursus de l'individu mais aussi de ses compétences est pour nous assez évidente.


Dans le rapport HotDocs, l'aspect compétences est fortement souligné et la thèse présentée non pas comme un ème diplôme qui viendrait compléter un CV mais comme une véritable expérience professionnelle qui permet donc à l'individu de développer ses compétences et d'exprimer son potentiel.


Dans le Contrat de thèse, nous proposions déjà un livret doctoral qui ferait le point du travail accompli, des formations complémentaires et compétences acquises.


Enfin, depuis 1995, au travers de multiples occasion (forums docteurs/entreprises, doctoriales18, salons professionnels, débats publics), l'idée de valoriser un ensemble de compétences et une expérience est apparue omniprésente. Il était donc naturel d'opter pour une démarche centrée sur la notion de compétences pour valoriser l'expérience professionnelle constituée par la formation doctorale. Ceci explique la démarche retenue dans ce guide et aussi celle du projet DocNet.


Ce n'est que très récemment que nous avons découvert l'activité qui s'est développée autour de la notion de bilan de compétences. En plaçant l'individu au coeur de la problématique de l'employabilité, le bilan de compétences est un enjeu politique. Chacun, patronat et syndicats et même partis politiques voulant récupérer le concept à sa sauce... Enfin, sachant que l'établissement d'un bilan de compétences n'est pas chose facile, de nombreux dispositifs de formation se sont développés. Et pour cette raison, le bilan de compétences est un enjeu économique. La bibliographie que nous donnons en fin de cette section vous permettra d'en savoir plus.


Sans prétendre être des experts du sujet, les débats et discussions qui ont entouré la notion de bilan de compétences sont intéressantes. Outre leur intérêt propre, elles éclairent les enjeux à moyen et long terme de l'utilisation de ce concept dans le monde des formations doctorales. Le concept a souvent été critiqué parce qu'il fait reposer l'employabilité du salarié exclusivement sur son profil de compétences et non pas sur la formation et certains ``intégristes'' de l'individualisme vont évidemment pousser la logique jusqu'à dévaloriser les diplômes. Sans tomber dans ces excès, on peut aussi y voir un aspect positif : valoriser les compétences individuelles peut contribuer à atténuer certains effets d'étiquettes qui sont très pesants. Trop souvent en effet, nous avons tendance en France à nous reposer sur des hiérarchies immuables19 sans prendre toujours le temps d'évaluer les personnes. De ce point de vue la démarche du bilan de compétences est intéressante. Autre critique : une focalisation excessive sur cet outil conduit à faire oublier que l'expression de son potentiel par le salarié dépend certes de lui mais aussi de la qualité du management dans son environnement professionnel. C'est effectivement un point dont nous sommes conscients : il est évident que la valorisation des formations doctorales au travers d'un outil d'affichage des compétences des docteurs est indissociable d'une action forte d'amélioration des conditions d'encadrement et de travail de ces jeunes chercheurs. Une des motivations historiques du Contrat de Thèse est précisément le constat d'un fantastique gâchis de talents individuels par un encadrement de mauvaise qualité. Notre action se fera toujours simultanément sur les deux fronts et de manière à souligner que l'individu n'exerce son potentiel que dans un terrain favorable.


Sans prétendre faire le tour des ouvrages qui ont été publiés sur le sujet, voici quelques références qui semblent assez générales :

  • Rapport de l'inspection générale des affaires sociales 1997 La Documentation Française.
  • Le Bilan de compétences, Michel Joras, PUF (2000), ISBN 2130470521.
  • Li bilan des compétences, Claude Levy-Leboyer, Organisation eds (1999 ISBN 2708115340.

next up previous contents
Next: Le dispositif réglementaire Up: Annexe - La notion Previous: Annexe - La notion   Contents
(c) Guilde Des Doctorants 2000

Dernière modification de cette page: Friday, January 24, 2003